L’impact de l’homophobie sur le stress des jeunes homosexuels

Il n’est pas rare de rencontrer des personnes qui en découvrant leur orientation sexuelle prennent peur. Cela s’explique par le fait que ceux admettant leur homosexualité, ou simplement suspectées d’homosexualité sont victimes du mépris et de la méchanceté gratuite des autres.

Ce phénomène appelé « homophobie » est répandu et a des répercussions sur ceux qui en sont victimes. Il sera question dans cet article de présenter l’impact de l’homophobie sur le stress des jeunes homosexuels.

L’impact de l’homophobie sur le stress des jeunes homosexuels

L’homophobie, source d’un stress sévère

L’homophobie est une réaction développée en réaction à la découverte de la différence d’orientation sexuelle d’une personne. Cette réaction traduit l’incompréhension face à une modification des codes qui voudraient que l’hétérosexualité soit la seule forme de sexualité existante.

Les personnes souffrant d’homophobie ressentent un mépris et un dégoût profond pour les homosexuels en général.

Ces sentiments se traduisent par des comportements malsains, allant de la discrimination aux agressions verbales et parfois physiques, à l’encontre de ceux qui sont accusés d’agir contre l’ordre préétabli.

Les jeunes ayant révélé leur homosexualité sont constamment victimes de la haine et du mépris affiché par les homophobes. Fragilisés par la période difficile du « coming out », ils deviennent des proies faciles pour les humiliations et le harcèlement de ces personnes qui s’érigent en bourreaux.

Ceux-ci les traitent comme étant des personnes malades ou pécheresses. Il est donc évident qu’ils vivent dans un environnement malsain qui favorise le développement de sentiments négatifs tels que la culpabilité ou encore la peur et le mépris d’eux-mêmes.

Toutes ces situations vont causer chez les jeunes homosexuels un état de stress constant qui va les emprisonner dans un carcan de douleur et de mal-être psychosocial.

La vie d’un jeune homosexuel dans un environnement homophobe est facilement comparable à celle d’un jeune animal dans un environnement profondément hostile.

Traqués et maltraités, les jeunes homosexuels sont en proie à un stress constant qui va évoluer graduellement, au point de devenir insupportable et les mener à des comportements autodestructeurs.

Le stress dû à l’homophobie et son impact sur les jeunes homos

Les jeunes homosexuels victimes de comportements homophobes développent un stress constant qui affecte leur quotidien et les emmène à avoir des comportements particulièrement nocifs pour eux-mêmes.

Le premier comportement résultant du stress causé l’homophobie est le renfermement sur soi. En effet, l’isolement et les humiliations constamment vécues poussent les jeunes homosexuels à se sentir seuls au monde et à se renfermer dans leur dépression.

Ils vont petit à petit s’éloigner de tout et perdre tout intérêt pour tout.

Le deuxième comportement nocif est la prise de nombreux médicaments aux vues d’endiguer le sentiment de stress et de dépression. Si cela peut avoir des résultats acceptables, la dépendance et la surdose sont des effets qu’il est courant de constater.

Enfin, la tendance suicidaire est la conséquence la plus grave du stress causé par l’homophobie. Le harcèlement constamment subi par les jeunes homosexuels peut atteindre un stade où ils se sentent incapables de vivre. Ils envisagent alors la mort comme une délivrance et mettent fin à leurs jours.

Il convient de dire, pour conclure, que l’homophobie est un phénomène sérieux qui cause des dommages sévères sur les jeunes homosexuels.

La marginalisation occasionnée par cette prise de position négative provoque chez les victimes un stress constant qui va évoluer en des actions autodestructrices. Il importe donc de sensibiliser contre le développement de ce fléau.