TOC homo: l’angoisse terrible d’être homosexuel ?

Vous êtes à l’aise avec le sexe opposé, mais constamment vous êtes aussi attiré par le sexe opposé. Peut-être êtes-vous angoissé à l’idée que vous pourriez être homosexuel. Si c’est le cas, cet article vous aide à mieux comprendre cette angoisse et comment vous en débarrasser.

TOC homo: l’angoisse terrible d’être homosexuel ?

Toc homo ou le sentiment d’une détresse ?

Il existe de nombreuses personnes qui ignorent leur réelle identité sexuelle. Elles ne savent pas si elles sont homosexuelles ou tout simplement si elles ont peur de l’être. C’est une détresse manifeste à laquelle il faut remédier. Avoir peur est normale quand on est face à l’inconnu.

Pour ces personnes (homosexuels), le développement de cette peur peut être un obstacle à l’acceptation d’elles-mêmes. Le TOC homo peut aussi faire douter alors même qu’on est certain de son hétérosexualité.

En réalité, l’angoisse n’est pas à sens unique. Même les personnes qui se savent gays ou lesbiennes sont confrontées à cette peur. Le problème réel concerne l’identité sexuelle.

L’angoisse terrible d’être homosexuel : les symptômes

Le TOC homo peut être causé par l’entourage d’une personne. On peut reconnaître un individu angoissé d’être homosexuel, par certains symptômes distinctifs.

En général, on reconnaît ce trouble obsessionnel chez une personne par son envie récurrente d’entretenir une relation amoureuse avec une personne de même sexe. Cette personne a peur d’avoir des comportements d’homosexuel.

La peur d’agir mal ou d’adopter des comportements contraires aux préceptes de sa religion. De nombreux autres signes peuvent également témoigner d’un TOC homo. C’est une peur qui implique des pensées jugées immorales et inacceptables chez l’individu qui en souffre.

Quel est le rôle des compulsions dans le TOC gay ?

La raison de la détresse quand on a un TOC homo, c’est la réaction que vous pouvez avoir face à ces pensées. L’inquiétude naît de ce que vous vous dites :

  • c’est immonde d’avoir des pensées pareilles. Elles doivent disparaître de mon esprit rapidement ;
  • le fait d’avoir ces pensées ne signifie-t-il pas que je suis homosexuel ?

Les interrogations et réactions sont nombreuses. Il est conseillé de ne pas rejeter ces pensées, au risque de déranger votre esprit. De toutes les manières, une fois que vous n’êtes pas encore convaincu de votre sexualité, comme dans un éternel recommencement, les pensées vont revenir.

Ce qu’il faut savoir, c’est que les pensées obsessionnelles ont leur fondement dans les compulsions que vous avez. Vous tentez peut-être de faire disparaître ces pensées avec des distractions.

Vous vérifiez si vous êtes sexuellement excité face à une personne de même sexe qui vous plaît. Vous essayez de vous prouver que vous n’êtes pas homosexuel.

Quel traitement pour guérir le TOC homo ?

La compulsion n’est pas une solution à l’angoisse d’être homosexuel. Si vous avez déjà testé plusieurs méthodes sans succès pour vous en débarrasser, nous vous proposons ici d’autres pistes.

Tolérer les pensées qui viennent et arrêter de s’en préoccuper est sans doute la meilleure solution au TOC homo. Si vous n’en avez pas l’habitude, sachez que vous n’êtes pas en mesure de contrôler vos pensées. Acceptez-les donc !

Certaines personnes peuvent nuire à votre recherche de guérison du TOC homo. Ces personnes vous découragent. Éloignez-vous d’elles ou affrontez-les en étant fier de ce que vous êtes, homosexuel ou hétérosexuel.


Articles connexes :

Phobie d’impulsion homo : peur de passer à l’acte ?